LE FRELON ASIATIQUE

 

Le frelon asiatique (vespa velutina nigrithorax) a été introduit accidentellement en France au début des années 2000. Son introduction serait le fait d’une importation de poteries chinoises à destination du Lot et Garonne. Sa vitesse de progression sur notre territoire est impressionnante (100 km / an). Le premier cas recensé sur le Morbihan remonte à 2011 et depuis il ne cesse de progresser et a envahi la totalité du Département en 2014.

LE DANGER DU FRELON ASIATIQUE

Danger pour l’homme
Le frelon asiatique n’est pas agressif envers l’homme lorsqu’il est en solitaire. Par contre, lors de l’approche du nid (< 5 m), les attaques peuvent être collectives et virulentes. Le danger est réel dès lors que le nid est relativement bas (arbuste, haie, …), lors d’opérations de taillage ou débroussaillage et lors de travaux d’élagage ou dans les vergers. De nombreux nids sont découverts à l’automne (chute des feuilles).

Danger pour les abeilles
Les ruchers situés non loin des nids sont les principales victimes du frelon asiatique. Le thorax des abeilles, riche en protéine, est l’une des principales sources d’alimentation des larves. De plus, cela engendre un stress pour les abeilles et donc un affaiblissement de la colonie.

 

LE CYCLE DE VIE

Janvier : les fondatrices sont en hivernage.
• Février – mars : émergence des reines, recherche d’un emplacement pour la construction d’un nid primaire.

 

Mars – avril : les reines ont construit leur premier nid et pondent leurs premiers oeufs, les larves naissent. Il faudra les nourrir, les reines sont seules à les nourrir. A cette période, on peut trouver dans les pièges des reines fondatrices.
Mai : naissance des premières ouvrières, la reine ne sort plus du nid, elle pond. Les ouvrières modifient la grosseur des nids pour que la reine ait de la place pour pondre.
Juin : on peut commencer à trouver des ouvrières autour des ruches.
Juillet – août : construction d’un nid secondaire, aux dimensions plus conséquentes, il y a beaucoup d’ouvrières, la reine pond, il y a suffisamment d’ouvrières pour nourrir toutes les larves (les nids recensés se trouve à 49 % en ville, 43 % en zone agricole et 7 % en forêt).

Septembre – octobre : naissance des futures reines.
Novembre – décembre : mort des mâles puis des ouvrières, les reines quittent le nid. En général un nid comprend 6 000 insectes, les nids les plus gros peuvent contenir 15 000 individus. Une colonie peut donner naissance à environ 200 à 400 femelles sexuées.

 

PIEGER LES FRELONS ASIATIQUES

 

N.B : 85 à 95 % des fondatrices meurent au cours de l’hiver et 90 à 95 % au printemps. (1 nid non détruit engendre de 4 à 6 nids l’année suivante dans un rayon d’1 km). Les nids ne sont pas réutilisés.

 

 

Fabriquer un piège

 

        Modèle 1              Modèle 2


 

Les mélanges attractifs

- Mélange bière-limonade (panaché)
- Mélange bière + vin blanc et sirop de grenadine ou fraise

 

Les emplacements

- A proximité des anciens nids non détruits (les reines hivernent à proximité des anciens nids)
- Les ruchers
- Les composteurs ménagers
- Les arbres en fleurs et les arbres fruitiers

Calendrier Périodes idéales pour le piégeage

- de février à mai lors du réveil des reines
- de la mi-septembre et début décembre lorsque les jeunes reines quittent leurs nids

 

LA DESTRUCTION DES NIDS

En présence d'un nid, N'INTERVENEZ PAS VOUS MEME, Contactez les services de la mairie (02 97 38 81 31) qui vous orientera vers le référent "Frelon asiatique".

Le Conseil Départemenal du Mrobihan et Pontivy Communauté proposent des aides à la destruction des nids.

Plan d'aide du Département

N.B : Depuis l'adoption de la Loi NOTRe en Août 2015 : le Département n'a plus vocation à soutenir la lutte contre le frelon asiatique. Les aides versées par le Conseil Départemental sont supprimées.

 

 


 

 

Nouveau Plan Local d'Urbanisme

Vous pouvez télécharger le nouveau Plan local d'urbanisme en cliquant sur l'icone ci-dessous :